La Taille Douce de la Vigne

Régulation des symptômes de maladies de bois, gestion à long terme des travaux de taille, travaux en vert, regreffage.
Maladie de la Vigne

Esca, Eutypiose, Black Dead Arm, Apoplexies.

Un constat éloquent…

Les études européennes sur ces maladies restent sans réponses.

Aucun produit efficace ne parait pouvoir voir le jour. La pression des syndromes d’Esca, du Black Dead Arm et l’Eutypiose déciment les vignobles !

Perte de récolte, différences de maturité, replantation coûteuse, complantation compliquée, hétérogénéité des travaux de taille et de conduite en vert…

L’impact financier des maladies de bois est énorme sur un vignoble ! Il n’est pas rare de compter 10000 € par hectare et par an de manque à gagner sur les parcelles les plus touchées !

Maladie de la Vigne

Esca, Eutypiose, Black Dead Arm, Apoplexies.

Un constat éloquent…

Les études européennes sur ces maladies restent sans réponses.

Aucun produit efficace ne parait pouvoir voir le jour. La pression des syndromes d’Esca, du Black Dead Arm et l’Eutypiose déciment les vignobles !

Perte de récolte, différences de maturité, replantation coûteuse, complantation compliquée, hétérogénéité des travaux de taille et de conduite en vert…

L’impact financier des maladies de bois est énorme sur un vignoble ! Il n’est pas rare de compter 10000 € par hectare et par an de manque à gagner sur les parcelles les plus touchées !

La Taille Douce de la Vigne

Une méthode qui régule les symptômes de maladie de bois

Cette méthode s’applique à tout type de taille. Guyots simples, mixtes et doubles, Cordons, Gobelets, Lyres…
La plante est une liane, le principe de croissance (architecture) et la phénologie sont les mêmes pour tous les cépages.

Les différents types de taille optimisent l’adaptation de la production en fonction des contraintes climatiques, pédologiques ou génétiques.

Avoir une plante adaptée à son sol, son palissage…

Beaucoup de problèmes de maladies de bois viennent du mauvais choix de cépage et/ou porte-greffe.
L’adéquation entre la génétique de la plante et les types de sols est primordiale pour obtenir des vignes saines et du raisin de qualité.

Tailler court un cépage vigoureux et productif conduit inévitablement à des symptômes de maladies de bois et dépérissements.

Un palissage au service des caractéristiques intrinsèques à chaque cépage permet d’éviter de coûteuses et irréversibles mutilations.

C’est le palissage qui s’adapte au vivant !

Accepter les caractéristiques naturelles de la plante ligneuse qu’est la vigne

Sa stratégie de développement est de se servir des arbres comme support pour aller chercher l’ensoleillement maximal en canopée.

La croissance de ses rameaux est acrotone. Elle croît de façon plus importante sur les bourgeons les plus éloignés.

C’est une plante ligneuse, elle stocke de l’énergie dans son bois. D’année en année, son stockage est plus important, lui permettant de mieux lutter contre les attaques parasitaires.

Une treille, en produisant plus de bois, est plus résistante qu’une vigne palissée en taille courte.

Un Guyot en adéquation avec son palissage

Sur le Guyot, il est nécessaire d’anticiper l’allongement des bras du cep en laissant une marge importante sous le fil de liage.

Les opérations de pliage s’en trouvent facilitées et les sorties de sarment sur les baguettes sont plus régulières. La répartition des sarments sur le fil est aussi améliorée.

La majorité des échecs de conversion vers la taille Guyot-poussard est liée au palissage.

Créer des flux continus de sève  pour alimenter les bois à fruits.

En groupant les plaies de taille sur le dessus du cep, la circulation de sève se trouve libérée de tout obstacle ou pincement responsable de nombreuses apoplexies.

Le système de taille douce permet d’obtenir des circulations efficaces sur Guyots mais aussi Cordons et gobelets.

Bannir les plaies de taille rase et les grosses coupes (réduction de bras ou décapitation)

La mauvaise gestion des allongements (inéluctables sur une plante ligneuse) conduit à des racourcissements générant d’importants bois morts sur le cep.

La perte de réserves qui en découle est extrêmement préjudiciable à la santé des plantes et à leur production.

Soigner les travaux d’ébourgeonnage

L’épamprage est une étape très importante dans la reconversion vers une taille douce

Sélectionner un pampre bien placé sur le trajet de séve en cas de manque ou accident est souvent possible.

Ce nouveau sarment permettra une taille harmonieuse pour la taille suivante.

Les formations

Ces formations  vous guident pour comprendre en profondeur et de façon appliquée la physiologie de la plante et ses interactions avec les champignons lignivores.

Elles permettent de préciser et d’ajuster les méthodes traditionnelles de taille et de travaux en vert par des techniques simples et éprouvées (les premières études et expérimentations datent de fin 1800).

En pratiquant une taille plus douce et pleine de bon sens vous pouvez avoir un impact non négligeable sur les maladies de bois, améliorer l’homogénéité, la sante des plantes, et la qualité du raisin.

Diminuer la pression parasitaire, faciliter les travaux sur la vigne, améliorer la qualité du raisin et pérenniser les ceps ! Oui, rien que cela !

Il s’agit ici de redonner à la taille sa place d’action prépondérante dans la gestion du vignoble à long terme.

Passez le cap !

Formez-vous ou demandez conseil pour un vignoble naturel, durable, et rentable

© Marceau Bourdarias 2017